Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 18:33

Lundi j’étais invitée à un cocktail suivi de la projection d’un film dans le cadre du festival du film d’Arras (4 au 13 novembre 2011). Ça faisait des semaines que je n’étais pas allée à ce genre de soirée. Et j’ai mangé dans un type d’assiette que je n’avais jamais vu. Ce sont des assiettes à encoche pour verres qui permettent de manger debout sans avoir une main tenant son assiette et l’autre son verre. Et qui permettent ainsi de ne ni casser l’un ou l’autre, ni d’en vider le contenu sur le beau sol ou pire la belle moquette des hôtes.  Je trouve ça hyper pratique pour des pique-niques et cocktail (mais soi-dit en passant, assez onéreux si on doit en acheter pour plus de 10 personnes). Enfin-une-bonne-soiree-avec-petits-fours--ordre-et-morale1.jpgEnfin-une-bonne-soiree-avec-petits-fours--ordre-et-morale2.jpg

 J’ai pu à cette occasion également, voir le film « l’Ordre et la Morale »  de l’acteur –réalisateur Mathieu Kassovitz et du producteur Christophe Rossignon.

 

Le synopsis –tiré du site Internet du film : « Avril 1988. Ile D’Ouvéa, Nouvelle-Calédonie

 

30 gendarmes retenus en otage par un groupe d’indépendantistes Kanak.

300 militaires envoyés depuis la France pour rétablir l’ordre.

2 hommes face à face : Philippe Legorjus, capitaine du GIGN et Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages.

A travers des valeurs communes, ils vont tenter de faire triompher le dialogue. Mais en pleine période d’élections présidentielles, lorsque les enjeux sont politiques, l’ordre n’est pas toujours dicté par la morale… »

 

A l’idée d’aller voir ce film, je sentais  ennui et torpeur m’envahir. Primo parce que je n’apprécie pas particulièrement les films (sauf les courts métrages). J’ai les yeux qui se ferment et la bouche qui s’ouvre pour bâiller.  Secundo, le résumé du film me faisait penser à de nombreuses autres histoires vues ou lues sur les luttes pour l’indépendance et la liberté.

 

Pourtant j’ai aimé. Ça m’a permis de découvrir de nouvelles choses. En outre, ce n’était pas un film très violent contrairement à ce que j’appréhendais. En plus, après la projection du film, il y a eu une discussion avec 2 acteurs du film dont les parents (père et oncle) avaient participé  à cette prise d’otage et il y avait un monsieur qui est (ou était) également membre d’un groupe d’indépendantistes de Nouvelle -Calédonie (Iabe Lapacas, Dave Djoupa et Mathias Waneux ). Leurs réponses aux diverses questions ont permis de mieux comprendre le film et de lui donner une autre envergure. Bien sûr il y avait quelques points qui font que ce n’est pas mon film préféré : des longueurs ennuyeuses (et comme je l’ai écrit, j’ai le sommeil facile quand je regarde un film, heureusement que le sujet était sérieux) ; en plus le film est à moitié inspiré du livre de Philippe Legorjus, et je ne sais pas si c’est par rapport à ça, mais je trouve qu’il est un peu trop mis en avant ou du moins qu’il a le rôle le moins négatif. En plus dans la scène de l’attaque finale, mes yeux ont souffert ( je suis myope et j’ai les yeux qui se fatiguent vite), j’ai trouvé la manière dont les images se succédaient, éreintante pour la vue ; mais bon d’autres personnes ont trouvé cette dernière scène « maaagnifiiique ».Enfin-une-bonne-soiree-avec-petits-fours--ordre-et-morale.jpgEnfin-une-bonne-soiree-avec-petits-fours--ordre-et-morale3.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de mamanpetitpot
  • Le blog de mamanpetitpot
  • : Une sorte de melting pot ; aucune ligne directrice contrairement à ce que le nom du blog laisse supposer
  • Contact

Amandavatar

Recherche

Archives

J'aime Ce Qui Y Est Écrit