Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 23:23

Fete-des-peres--fetes-des-meres2.jpg

Fete-des-peres--fetes-des-meres1.jpgC’est vrai, c’est vrai, ces 2 fêtes ne sont plus d’actualité- du moins pour cette année-. Mais elles ont été particulières car il y a eu de jolies attentions.

 

D’abord à la garderie –dans laquelle ma fille inscrite-, pour la fête des pères, ce fut une sorte de peinture  d’un des pieds de notre fille et pour moi, c’était sa main. J’ignore si ça a une signification particulière mais en tout cas, c’était une jolie idée.

 

De plus, de temps en temps, les jours qui précédaient la fête des mères, je faisais des allusions grosses comme des camions à monsieur papa. : « wow , as-tu vu les jolies boîtes que ce chocolatier propose ? »  (genre il n y a que la beauté des boîtes qui m’intéressait) ; « Dingue, tu te rends compte de la diversité  des formes et des friandises  au cacao qu’ils proposent, ta mère appréciera »…Fete-des-peres--fetes-des-meres.jpg

 

Et finalement le jour de la fête des mères, qu’ai-je reçu en plus « Oh une jolie boîte de chocolat ; mais fallait pas mon amour » ; je vous laisse imaginer la réponse ironique de mon époux.

 

Mais bon lui aussi a eu son petit cadeauFête des pères, fêtes des mères2-copie-1Fête des pères, fêtes des mères1-copie-1Fetes-des-peres-et-des-meres.jpg

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 23:23

DSC03878L'acquisition de Mon bac –thème du casse-tête proposé par Sherry- est liée à une anecdote.

 

Dans mon pays, les résultats des examens officiels se lisaient  à la radio en plus d’être affichés dans les centres d’examen. C’était le cas il y a quelques années, j’ignore si c’est toujours ainsi.

 

Les élèves ne savaient jamais à quelle date exacte, leurs résultats seraient lus, ils s’arrangeaient donc toujours pour avoir une radio à proximité d’eux.

 

Cette année-là, j’avais passé le bac en juin, donc dès la mi du mois de juillet, mes potes et moi avions pour super compagne, une radio.

 

Les résultats étaient énoncés par ordre alphabétique. Dans le centre où j’avais composé les épreuves du bac, il y avait également une de mes cousines. Donc l’ordre en ce qui nous concernait était :

  •    NY… (notre nom de famille) + mon prénom
  •      NY… +  le prénom de ma cousine
  •     Puis la suite était faite des noms débutant par « O »

 

Un jour de fin juillet, j’étais avec des potes chez moi qui étaient  aussi également des camarades de classe, quand soudain, sur la station sur laquelle les résultats devaient être énumérés, nous entendons le journaliste annoncer que les résultats du bac de notre centre  d’examen vont être lus. J’étais sûre à 99% de l’avoir.

 

Le journaliste commença. Les noms de mes camardes précédaient le mien alphabétiquement parlant, le journaliste les a lus. Nous étions donc l’attente évidente de mes noms et prénoms. Le journaliste entame les « N », puis il lit : «  NY + prénom de ma cousine » et il passe aux « O ».

 

Mes potes et moi avions la tête baissée  durant l’énumération de ceux qui avaient réussi. Donc quand à ce moment-là nous avons tous réalisé que j’avais raté le bac, nous sommes restés immobiles. Eux ne sachant quoi dire, quoi faire et moi, voulant juste, crier, pleurer, mourir. Finalement ils sont partis, chacun essayant de m’envelopper d’une phrase encourageante.

 

Ma mère est revenue du travail. Nous ne sommes pas très tactiles dans ma famille et la tendresse se manifeste autrement que par les mots. Mais ce jour-là, pour la première fois de ma vie, elle m’a prise dans ses bras et m’a juste dit « je t’aime ma fille, je t’aime ». Et là j’ai pleuré, pleuré comme jamais.

 

Il était prévu que je vienne en France pour mes études universitaires. Tout était prêt, tout avait été prévu sauf mon échec.

 

Je suis quand même partie et j’ai été inscrite dans un lycée à Paris pour redoubler ma terminale.

 

Puis un jour d’Octobre, ma mère me téléphone, elle me dit que j’ai eu le Bac. Je n’y crois pas, je suis si heureuse. J’ai envie de crier, je ne comprends pas, elle m’explique.

 

Il y a des commissions officielles du ministère de l’éducation-j’ ignore l’intitulé exact de ce ministère- qui se réunissent et  qui vérifient les résultats car il y a de nombreuses erreurs (des personnes à qui on annonce leur échec alors qu’elles ont réussi, des personnes  dont les notes sont mal reportées sur les fiches récapitulatives au point qu’elles passent à côté d’une mention, des personnes dont les notes sont synonymes d’échec mais  qui se voient octroyées le diplôme suite à des inattentions…) . La commission qui gérait mon centre d’examen, a constaté, après vérifications, que mes notes et celles de ma cousine avaient été inversées, le truc de dingue.

 

Finalement, étant donné que j’avais fait une préinscription en mars, dans une fac, j’ai pu débuter ma 1ère année, un mois après les débuts des cours à l’université. Ce ne fut pas un énorme retard.

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 21:57

Depuis quelques jours, la flore s’éveille, les vergers se font de plus en plus beaux ; et celui de mes beaux-parents n’est pas en reste, les fruits se développent. Donc comme d’hab., nous sommes allés à la cueillette ou plutôt à la coupe de la rhubarbe.Compote-rhubarbe--pomme.jpg

 

Nous avons pris l’équivalent de 2 kg environ de rhubarbe, mais après l’épluchage, ça faisait environ 500 g de moins. Compote-rhubarbe--pomme1.jpg

 

J’aime bien les tartes et  les charlottes à la rhubarbe mais pour ces 1ères  tiges de rhubarbe, j’ai opté  pour des compotes. Donc j’ai rajouté 5 pommes golden (environ 1.5 kg). J’ai faire cuire chaque groupe de fruits séparément. Puis quand tout a été cuit, j’ai mélangé et rajouté du sirop d’agave car il y avait encore un peu d’amertume. Compote-rhubarbe--pomme3.jpg

 

On peut rajouter à la place du sirop d’agave, du miel ou du sucre en poudre.

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 20:22

allergie4.jpg

Il y a 3 semaines, nous avons reçu une lettre de l’hosto selon laquelle d’après une prise de sang, notre fille serait allergique au lactose.

Nous avons pensé que c’était une erreur car nous recevons toujours un double des résultats du labo et là ce n’était pas le cas.  Mais bon, nous nous sommes dit qu’au moins nous aurons une info supplémentaire sur la santé de notre fille.

 

Il fallait qu’elle soit complètement à jeun le jour du test et que la veille, elle n’ai mangé aucun sucre  lent, aucune farine, aucune céréale.

 

Cette dernière exigence nécessitait de donner à la garderie des petits pots maisons car aucun petit pot industriel n’est exempt à la fois de sucres lents, de farine et de céréales

 

Donc le jour J, de 8 à 12 heures, elle a été à jeun ; du moins, presque car elle recevait toutes les 30 minutes une dose de lait dans un petit bib et elle devait souffler dans une sorte de tube ballon. La première fois, elle a peur, mais après ce fut un jeu.

 

En fin de compte, il s’est avéré qu’elle n’a aucune allergie. Tant mieux.

 

Et les infirmières ont été blagueuses et douces. En plus notre fille était dans une chambre en pédiatrie, donc avec lit, jeux réels et interactifs, la nourriture lui a même été apportée à midi gratuitement. Pour son père qui l’accompagnait c’était 8 €. Il n’a pas voulu manger, on se demande pourquoallergie1.jpgi

allergie2.jpgallergie-6.jpg

test-d-allergie.jpg

allergie-7.JPG

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 20:20

Plaisir-materialise-du--virtuel-immateriel.jpgQu’est-ce qui te fait plaisir ? Telle est la question casse-tête de la semaine proposée par Sherry. Ma réponse, si je devais tout énumérer serait longue et je ne suis même pas sûre, qu’elle soit exhaustive. Car chaque jour m’apporte son lot de choses qui me font plaisir, rien que le fait d'être en bonne santé me fait plaisir. Il y a aussi les choses immuables concernant la famille, les amis, la santé, la vie  dans tout ce qu’elle a de matériel et d’immatériel, de gratuit et d’onéreux, de nombreuses choses me font plaisir.

 

Mais aujourd’hui particulièrement ce qui me fait plaisir c’est d’avoir reçu ma tablette tactile.

Une de mes amies m’a dit que je suis tombée dans le piège des marketeurs, j’ai mordu dans l’appât tendu par les créateurs de désirs. Peut-être, mais ça me fait plaisir.

 

J’avoue que quand je regardais les pubs, je rigolais et je me disais « j’ai réussi à vivre sans, je  peux continuer ». Je suppose que de nombreuses personnes qui ont cédé à l’appel des machines à laver, des portables (ordinateurs et téléphones) et autres nouveautés technologiques se sont dit  ou ont entendu ça. Mais finalement malgré tout, recevoir cette tablette me fait plaisir et je vais l’adopter. Plaisir-materialise-du--virtuel-immateriel1.jpg

 

Pouvoir présenter  son boulot à une personne qu’on rencontre par hasard sans se balader avec des tonnes de documents, permettre à  ma fille de dessiner dans un lieu quand je n’ai pas le matériel approprié  (feuilles et dessins), ça facilite la vie…Oui, aujourd’hui, avoir reçu ma tablette m’a fait plaisir

Plaisir-materialise-du--virtuel-immateriel2.jpg

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 17:10

Moitie-acquis--Pa-Ro2.jpgOui oui oui je saute au plafond, j’ai réussi le test du code de la route. Ouai ouai , je sais que certains se moqueront et railleront .Ils ont probablement raison : hééé tu ne sais pas encore conduire, tu n’as pas encore le droit de rouler sur le bitume avec un 4 roues. Mais j’éprouve une joie, que j’ai presque envie de qualifier de grande.

 

 Avant je vivais en île de –France-  région où les transports en commun sont nombreux tant par leurs diversités, que leurs horaires. Mais depuis quelques années, je vis dans une autre ville moins bien desservie par les transports en commun où il vaut mieux être patient en terme d’horaire ou connaître de nombreuses personnes qui ont des voitures. Je suis dans les 2 cas ; en plus je travaillais dans une grande ville bien desservie (Lille). Donc le permis de conduire n’était pas pour moi d’une absolue nécessité.

 

Mais là, avec un enfant et le souhait d’élargir mes possibilités de travail en free-lance, il est nécessaire d’avoir le permis. Je me suis donc inscrite dans une auto-école. Un des responsables ne voulaient pas que je passe le code sous prétexte que je n’avais jamais dépassé les 35 / 40  dix fois successives. Le truc de dingue. Finalement devant mon insistance- dois-je dire harcèlement ?!- je l’ai passé et je l’ai réussi. Génial, code acquis. Plus qu’à quelques heures du saint graal : le permis de conduire.

 

C’est vrai que beaucoup me disent que le plus difficile est la conduite surtout pour une personne comme moi qui confond tout le temps sa gauche et sa droite et en plus il faut que je change mes lunettes (hein hein ? Mais j’ai tourné à droite madame la monitrice ; Non madame T. Là c’était votre gauche ; êtes-vous droitière ? Oui madame la monitrice ; Avez-vous tourné du côté de la main avec laquelle vous écrivez ? Euh… non.

 

Bref j’ai encore de nombreuses heures d’apprentissage devant moi. Mais j’espère et je suis confiante. Je l’aurai ce papier rose à 6 points, je l’aurai un jour.Moitie-acquis--Pa-Ro3.jpg

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 19:04

Les-ponts-de-l-amour.jpgUn des plus beaux ponts que j’aime c’est celui que représente ma fille et les personnes comme elle, enfants et adultes.

 

Des personnes issues de multiples cultures, de diverses régions, de multiples mélanges. Ces ponts qui unissent 2 ou  plusieurs peuples, ces ponts qui fédèrent ceux qui pensaient être si (trop) différents, ces ponts qui lient ceux qui réalisent que différence n’est pas synonyme de haine . Ces ponts faits de peaux, qui, comme  ceux faits de béton ou autres matières peuvent être critiqués, incompris, jugés par une ou l’autre, voire les deux rives.

 

Mais ces ponts qui veulent juste être reconnus pour ce qu’ils sont dans leur âme mais pas ce qu’on pense qu’ils pourraient représenter. Ces ponts qui montrent que la différence ne doit pas faire peur.

 

Ces ponts peuvent nous apprendre la découverte et l’acceptation respectueuses de l’autre. Ces ponts qui nous montrent qu’on peut s’enrichir de l’autre sans l’appauvrir, sans nous appauvrir et sans renier qui nous sommes.

 

Ces ponts qui nous apprennent l’amour et la tolérance au-delà de nous.Les-ponts-de-l-amour1.jpgLes-ponts-de-l-amour2.jpg

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 23:23

Desirs-alimentaires-inavouables-des-femmes-enceintes3.jpgJ’ai rencontré une copine enceinte il y a quelques jours. Nos sujets de conversations étaient surtout relatifs aux tracas, douleurs et autres envies alimentaires des femmes enceintes.

 

Elle m’a dit qu’en ce moment, elle avait des désirs particuliers. Elle qui n’a de camerounais et même d'africain que le compagnon a envie de manger un plat camerounais (le ndolè), puis de prendre pour terminer son repas du pain et du pâté. Ou de se faire une entrée avec du foie ou de la mousse de canard et de continuer son déjeuner avec du ngombo accompagné de foufou (autre met camerounais).

 

Même si vous ne connaissez qu’un seul de ces plats, je peux vous assurer que le mélange doit être bizarre.

 

Je me souviens que quand j’étais enceinte de ma fille, j’ai eu quelques envies particulières mais celle dont je suis quelque peu honteuse concerne la craie. Un jour, il pleuvait, il y avait une sorte d’odeur de terre qui régnait dans les airs (oui un peu compliqué à imaginer mais essayez). J’ai eu envie d'engloutir, de manger, de dévorer, cette odeur, elle me faisait penser à de la craie. Je suis allée en acheter et j’ai mangé un bâtonnet. J’aurai pu avaler toute la boîte, mais la culpabilité m’a envahie. J’ai jeté la boîte, mais j’avoue que chaque fois qu’il pleuvait, mon corps réclamait  sa dose. J’étais prête à courir vers la librairie - ma dealeuse- la plus proche pour me ravitailler.

 

Récemment j’ai racheté de la craie pour ma fille (pas à manger, pour dessiner) . J’ai essayé d’en goûter, mais beurk, quand je pense que ce truc aurait pu être mon aliment préféré, à déguster avec un  verre de jus de passion,  Peu ragoûtant maintenant, mais si savoureux le jour où j y ai goûté.

 

Desirs-alimentaires-inavouables-des-femmes-enceintes1.jpgDesirs-alimentaires-inavouables-des-femmes-enceintes.jpg

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 23:23

He-tu-m-as-vole-mon-prenom.jpgIl y a quelques jours je discutais avec des collègues du choix des prénoms et tout ce qui tourne autour de ce sujet.

 

L’une d’elles a dit que pour son second enfant, elle pourra tout dévoiler sur le futur bébé (son sexe…)mais certainement pas son prénom. Nous lui avons demandé pourquoi, elle a expliqué que lorsqu’elle était enceinte de 1er enfant - dont à l’époque elle ignorait le sexe- elle et son mari ont parlé du prénom qu’ils donneraient à leur futur enfant si c’était une fille à un couple ami , dont la femme était enceinte. Apparemment ce couple a fait comme s’il se désintéressait de ce prénom voire ne l’appréciait pas. Mais , le jour de l’accouchement- qui avait eu lieu avant celui de ma collègue, qu’elle ne fut la surprise de ma collègue et de son époux de recevoir un texto genre : nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de «  prénom qu’ils souhaitaient pour leur fille et que les autres semblaient ne pas aimer »

 

Ma collègue aujourd’hui trouve ça drôle mais elle reconnaît que sur le moment elle s’est sentie dupée et presque volée.

 

Mais souvent on a pas besoin d’en parler, si on veut un prénom classique pour son enfant, il est probable qu’une autre personne y pense aussi. Par exemple, mon époux et moi , nous nous sommes dit que si nous avions un fils un jour, il se nommerait « Arthur ». Nous n’avons discuté qu’ensemble  . Mais un de ces amis,a eu un fils qu’il a nommé Arthur. Donc, cher futur fils si un jour tu arrives dans ce monde, tu sais déjà quel prénom tu ne porteras pas.

 

La photo représente la couverture d'un livre

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 21:50

PAPIER--papier--PAPIER--papier.jpgLe thème de la semaine du casse-tête de la semaine proposé par Sherry est « papier ».

 

Le papier est un de ces objets quasiment indispensable à notre vie, très présents mais souvent si peu reconnu, si peu protégé.

 

Je ne pourrai pas avoir le titre « d’écolo de l’année » mais j’aime bien l’idée de ne pas gaspiller  ce que nous offre la nature. Quand je vois le nombre de photocopies inutiles faites, des milliers de papiers imprimés uniquement au recto , les emballages inutiles…Je me dis : pauvre nature qui subit la déforestation , qui nous offre (pour ne pas dire qu’on les lui prend) ses produits avec si peu de considération.

 

Mais j’aime le papier. De son utilisation solitaire dans les lieux cachés (coucou papier toilette), à la  surprise qu’il permet de créer quand on  offre des cadeaux (yeah family n’oubliez pas que c’est bientôt mon anniv ; et oui je transmets des messages perso dans mes articles), en passant par le caractère qu’il peut donner à un logement (j’aime mon papier peint, confère photo ; je pourrai recevoir  des inconnu(e)s chez moi tous les jours juste pour montrer mon papier peint).

 

J’aime l’utilisation qu’on peut en faire en cuisine, en médecine, en art… Bref j’aime le papier et j’espère que les générations futures pourront toujours profiter des éléments naturels qui le composent.

Repost 0
Published by mamanpetitpot
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mamanpetitpot
  • Le blog de mamanpetitpot
  • : Une sorte de melting pot ; aucune ligne directrice contrairement à ce que le nom du blog laisse supposer
  • Contact

Amandavatar

Recherche

Archives

J'aime Ce Qui Y Est Écrit